Blog

Bloc manquant : posts

Avec le mot-clé 'stage' nous avons trouvé...

  1. L’aventure Opentime c’est aussi en interne ! Chaque année, nous accueillons des stagiaires de l'école informatique de Lille, Epitech.

    Ces derniers mois c'est Valentin et Quentin qui nous ont rejoints, le premier pour la seconde fois en stage chez No Parking et le second à la découverte d'Opentime et de l'univers des logiciels de gestion.

    Maintenant que leurs quelques mois parmi nous se terminent, nous leur posons la question suivante : c'était comment l'aventure Opentime ?

    Valentin Masson et Quentin Lavieville en stage chez No Parking

    Tout d'abord, est-ce que vous pouvez vous présentez ?

    Q : « Je m’appelle Quentin, je suis étudiant en 3ème année à Epitech Lille en cursus PGE, un diplôme d’expert en technologie de l’information. »

    Q : « L’année prochaine je serais en MSC, master of sciences qui est le cursus d’alternance à Epitech. »

    V : « Moi c’est Valentin et je suis aussi étudiant en 3ème année à Epitech Lille en cursus PGE. L’année prochaine, je finis ce cursus. »

    Quel métier vous voulez faire plus tard et dans quel domaine ?

    V : « Je voudrais continuer en temps que développeur web et pourquoi pas évoluer en chef de projet. J’aimerais bien découvrir différents types d’entreprise. Je peux bouger, ça me dérange pas, découvrir différents domaines. Pour le moment rien ne me déplait. »

    Quentin va quant à lui découvrir un nouveau domaine l'année prochaine lors de son alternance.

    Qu’est-ce-que vous avez fait pendant ce stage ? Sur quoi avez-vous eu l’occasion de travailler ?

    Quentin a principalement travaillé sur les intégrations web notamment au niveau du nouveau site marchand d’Opentime, disponible très prochainement.

    Q: « J’ai aussi travaillé sur le développement du blog du nouveau produit que proposera No Parking à la rentrée, un logiciel de lean management. Et ensuite j’ai pu travailler sur l’amélioration d’Opentime en ajoutant des fonctionnalités pour nous ou pour nos clients. »

    V : « Moi, j’ai travaillé sur l’application mobile comme j’avais pu le faire aussi lors de mon premier stage. »

    Sur Opentime mobile, il a donc permis d’ajouter de nouvelles pages liées à des demandes spécifiques de nos clients comme la page de saisie de temps par Scan de code barre afin d’obtenir une application de plus en plus complète et personnalisable qui répond aux besoins de chacun.

    V : « J’ai aussi participé comme Quentin à l’amélioration continue d’Opentime et à l’optimisation de l’API puis j'ai réalisé de l’intégration web au niveau de la maquette du nouveau produit proposé par No Parking : kanbans.net . »

    V : « En fait, j’ai fait des tâches proches de mon premier stage mais plus poussées et en étant plus rapide. »

    Valentin et Perrick vérifient la faisabilité d'une demande d'un client

    Entre Epitech et No Parking, comment Opentime vous a permis de développer vos compétences ?

    V : « Je n'ai jamais appris tout ça à Epitech, c’est une école où on apprend à apprendre puis on a la possibilité d’appliquer. »

    Q : « On met en pratique la méthodologie apprise à Epitech pour travailler sur un projet, tout est une histoire de méthodologie. »

    En travaillant chez No Parking, une des découvertes principales de Quentin et Valentin a été celle du lean management. Nous travaillons sur la base des outils Lean (kanbans, one-piece-flow, jidoka, kaizen, PDCA, etc.) et de ses valeurs.

    Q : « J’ai découvert le lean ici et c’est quelque chose auquel j’ai bien adhéré parce que comparé à d’autres entreprises, cela permet de faire des choses différentes tous les jours. »

    Q : « Je trouve aussi que c’est plus satisfaisant puisqu’on a un suivi du résultat de son travail. »

    En effet, Valentin et Quentin considèrent que dans beaucoup d’entreprises, les stagiaires ou alternants en développement informatique font un outil secondaire parfois jamais utilisé, une tâche parfois frustrante.

    Q : « J’ai appris pas mal de choses, j'ai bien monté en compétences en front-end et en back-end. Avant de découvrir No Parking je ne me doutais pas de l’architecture du code et c’est plus ça que j’ai découvert ici, un code déjà présent depuis 2004 et qui continue d’être maintenu mais qui est toujours à jour, c'était nouveau pour moi. »

    Q : « J’ai aussi découvert l’univers Start up qui règne ici, j’ai bien adhéré à l’idée, c’est flexible avec une petite équipe et c’est un vrai confort. »

    Qu’est ce que vous pensez avoir apporté à No Parking pendant votre stage ici ?

    Q : « Sans doute ma participation au nouveau site d’Opentime et j’espère aussi avoir aidé au développement du logiciel Opentime et à son bon maintien. »

    V : « Le commencement du nouveau logiciel lancé par No Parking et peut-être une approche plus moderne de certains points, de nouvelles idées ! »

    Et en résumé, qu’est-ce que vous allez garder de votre expérience dans l’Aventure Opentime ?

    Q : « Le lean et la rigueur de développement (les tests, l’ergonomie du code…) ! »

    V : « Le mobile et l’attrait pour le travail que l’on peut faire dessus. Et je garde aussi en tête mon attrait pour le développement logiciel. »

    Merci à vous pour ce témoignage sympa et bonne continuation pour la suite de vos parcours !

    Et vous, un stage chez No Parking pour suivre l'évolution d'Opentime, ça vous tente ?

  2. Le printemps approche et par la même occasion la période de l’accueil des stagiaires en entreprise. Alors en 2021, comment accueillir au mieux vos stagiaires pour en faire de précieuses ressources ?

    Les nouveautés de 2021

    Il faut déjà noter que certains points ont évolué pour assouplir les conditions de stage depuis mi février 2021. En effet, de nombreuses entreprises ont décidé de ne pas accueillir de stagiaire ces derniers mois en raison des conditions particulières et de l’activité économique.

    Certaines entreprises font par contre le choix de continuer de prendre des stagiaires mais il peut être compliqué de rendre le stage vraiment pertinent pour les étudiants en sachant qu’il sera majoritairement à distance et qu’il est donc difficile de se projeter.

    Pour pallier à ce manque d’offres de stages, la circulaire du 15 février du ministère de l’enseignement supérieur rend possible les stages en distanciel en raison du télétravail intégral conseillé aux entreprises actuellement. Le stage peut également être réalisé dans des « domaines différents de ceux initialement prévus » afin d’éviter l’invalidité de certains cursus ce qui peut vous amener à recruter des profils plus variés.

    On note aussi que le stage peut désormais être poursuivi si les employés sont mis en chômage partiel, au lieu de rompre le contrat comme cela a été beaucoup fait l’an passé au début de la crise.

    Un stage en télétravail complet ou partiel

    En période de crise sanitaire et de travail à distance, au delà de l’insertion, l’intégration des nouveaux entrants dans une organisation se complique également. En effet, l’apprentissage par mimétisme étant souvent primordial, il faut créer un lien entre les stagiaires et l’équipe d’une autre manière qu’en les rencontrant au bureau et éviter le décrochage des jeunes à qui il manque l’écoute des collègues pour réaliser leur travail.

    Beaucoup d'entreprises essayent pour cela de faire évoluer les techniques d'intégration !

    Un accueil si possible en présentiel

    Pour réussir à véhiculer de la proximité et de l’accompagnement lors de l’accueil des stagiaires, l’accueillir en présentiel au moins pour lui faire visiter les locaux et lui fournir des informations sur le fonctionnement de l’entreprise peut être un bon point.

    Vous pouvez ainsi imaginer un parcours d’intégration spécifique pour les stagiaires qui intègrent l'entreprise en ce jour de visite avec les démarches pour obtenir le matériel professionnel ainsi que la présentation de l’équipe de travail en présentiel ou en visioconférence.

    Créer et entretenir le contact

    De tous les retours qui ont été fait ces derniers mois, s’il y a bien une chose qui manque en tant que nouvelle recrue au début comme dans la continuité de la période de travail, c’est le contact. Alors pour ça, chaque entreprise propose une solution différente.

    On a ainsi vu naitre dans de nombreuses entreprises un principe de mentorat. Cette technique est encore plus pertinente dans le cadre de stages puisque les stagiaires sont demandeurs en termes de nouvelles connaissances que peut leur apporter ce parrain ou cette marraine.

    Les moyens technologiques actuels permettent également d’entretenir très facilement le lien entre l’équipe et le stagiaire. En effet, utiliser Teams, Zoom pour des visioconférences ou Element pour communiquer au sein de l’équipe vous permet de fluidifier les échanges et donc de rendre votre nouvel arrivant opérationnel plus rapidement.

    Utiliser Opentime peut être aussi un bon moyen d'assurer un suivi du stagiaire puisque vous pourrez lui fixer des tâches et suivre son avancement au travers de son suivi du temps.

    Fournir différentes ressources

    Pour répondre aux questions des nouvelles recrues, le rôle des documents d’accueil prend encore plus de sens en cette période.

    Le livret d’accueil permettra ainsi au stagiaire d’éviter certains questionnements sur le fonctionnement de l’entreprise.

    Il peut également être pertinent de préparer un carnet de mots de passe pour optimiser la mise en en place du stagiaire et un organigramme de votre entreprise pour remplacer le tour des bureaux !

    Un stagiaire plus responsable ?

    Depuis plusieurs années, beaucoup de responsables des ressources humaines considèrent se fier plus aux stages réalisés par les jeunes qu’à leurs diplômes. Les entreprises ont donc un rôle majeur à jouer dans l’évolution professionnelle des jeunes afin de les aider à construire leur projet professionnel.

    En cette période complexe, il est également interessant de voir qu'en organisant bien cet accueil, on peut déceler de nouvelles compétences chez les stagiaires, celles d'être plus autonomes, indépendants et de s'intégrer à une équipe virtuellement.

    Ainsi, selon un article du Journal du Net, « les entreprises qui arriveront à adapter leur besoin et leur processus de sélection aux nouvelles réalités du marché, augmenteront leur vivier potentiel de candidats sans pour autant perdre en exigence ».

    Plutôt positif comme message !

  3. Louis a fait son stage de début de cycle Epitech au sein de No Parking en développement web. Il a ainsi fait partie de la team Opentime pendant près de 6 mois. Maintenant que son stage se termine, on lui pose la question suivante : c'était comment l'aventure Opentime ?

    Alors déja Louis, commençons par l'essentiel, qui es-tu et que fais-tu comme études ?

    « Je suis à Epitech, en 2e année d'ingénierie dans les technologies de la communication », une formation pour devenir développeur.

    Quel est le métier qu'il te plairait de faire plus tard ? Dans quel domaine ?

    « Ce que j’ai fait à No Parking me plait beaucoup. J'aimerais maintenant découvrir ce qui se situe à plus bas niveau dans le monde du web, plus au niveau logiciel ou embarqué comme dans les voitures »

    Louis s'intéresse pas mal à l'internet des objets, plus proche de la machine et avec moins d'échelons alors que dans les logiciels comme Opentime, PHP fait beaucoup de chose, sans compter la base de données ou le navigateur qu'il faut aussi prendre en compte.

    Qu’est ce que tu as fait pendant ce stage ? Tu as travaillé sur quoi ?

    « J'ai travaillé en grande partie sur du débuggage et de l’amélioration d’Opentime en fonction des besoins des clients énoncés par Ophélie, Perrick ou toi, Chloé ».

    Ce que Louis a trouvé de plus intéressant comme tâche est celle d'améliorer Lozeil, un outil de comptabilité développé en interne car cela lui a permis d'explorer des points et des techniques qu'il ne connaissait pas encore.

    Quel est ton apport à No Parking et à son activité ?

    « Je pense que j'apporte un gain de temps ».

    Pour Louis, sa présence a permis à Laury, Perrick, Matthieu et Jeff de travailler sur d'autres sujets, notamment par exemple sur Lozeil, ce sont des activités qui prennent du temps et sa présence à été d'une grande aide !

    Qu’est ce que tu penses avoir appris en stage ici ?

    « J'en ai appris plus sur la méthode de travail en entreprise et surtout celle qui est en place ici avec le fonctionnement des kanbans, des différents stades de réalisation d'une tâche, le chemin parcouru... »

    Le fonctionnement en lean management fait en effet une vraie différence pour qui ne le connait pas !

    « J'ai aussi pu voir comment on travaille dans une entreprise, avec plutôt un environnement Start up, c'était cool, tout le monde est cool ici ».

    Est-ce-que tu vas continuer à utiliser ton expérience ici pour la suite ?

    Louis pense pouvoir réutiliser notamment son expérience en organisation du travail avec le fait de diviser chaque tâche en petites tâches et de s'en tenir aux besoins réels.

    « J'ai également appris en rigueur au niveau des tests, le fait d'ajouter tous ces tests pour chaque chose ! On sait quand ça bug, on repasse sur tout, etc. ».

    « J'ai appris pas mal de choses sur l'amélioration globale en PHP, les bases du Machine Learning et comment améliorer le fonctionnement d'un logiciel de manière générale ».

    Merci Louis pour ton retour et bonne continuation ! Et vous, un stage chez No Parking pour suivre l'évolution d'Opentime, ça vous botte ?

  4. No Parking propose deux nouvelles offres de stage pour 2020.

    Vous êtes désireux de découvrir l'univers informatique et d'évoluer dans un secteur dynamique, n'hésitez pas à nous envoyer vos CVs. Nous avons hâte de vous rencontrer!

    Voici en quelques lignes les deux offres à pourvoir dès le mois de mars 2020 (3 mois minimum).

    Stage « commercial / responsable clientèle B2B »

    Vous assisterez le directeur de l'agence et la responsable commerciale dans les domaines de la commercialisation. Parmi vos missions importantes :

    • qualification de prospects en B2B
    • suivi des démarches d'avant-vente en France et à l'international
    • démonstrations et formations par téléphone
    • suivi des demandes clients–gestion interne des interventions sur le logiciel (bugs, améliorations et évolutions)
    • facturation des comptes installés–visite des clients existants

    Stage « marketing / communication B2B »

    Vous assisterez le directeur de l'agence et la responsable commerciale dans les domaines du marketing et de la communication. Parmi vos missions importantes :

    • création d'un plan de stratégie marketing
    • ajout périodique de contenus web
    • suivi du référencement naturel (SEO)
    • coordination de l'identité de No Parking et d'Opentime–pilotage de la stratégie sur les réseaux sociaux
    • préparation et développement de campagnes d'emailing

    Si vous souhaitez recevoir le détail des offres par mail ou tout simplement candidater, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone au 03 20 06 51 26 ou par mail

    Au plaisir d'échanger avec vous.


    NB: Nous souhaitez en savoir un peu plus sur les stages chez No Parking, voici un billet de blog écrit par notre stagiaire pour vous, futures recrues.

  5. Chers futurs stagiaires et alternants No Parking,

    La canicule se fait ressentir, le temps des vacances approche. Mais nous ne chômons pas pour autant... Nous profitons de la pause d’été pour préparer les annonces de stage et d’alternance que nous proposerons à la rentrée avant d’entamer la période des entretiens juste après.

    Pendant presque 10 ans nous avons utilisé le même rituel pour les entretiens : un échange rapide sur notre structure, puis sur le parcours du candidat, ensuite une présentation du poste et enfin des questions ouvertes et exploratoires. Ces entretiens sont une opportunité pour apprendre à se connaître réciproquement et pour vérifier si on est prêt à faire un bout de chemin ensemble.

    Si l’échange s’est toujours relevé fructueux, il y a maintenant une petite ombre au tableau… En effet afin d’évaluer les candidats sur leur créativité, nous les mettions dans la situation suivante :

    “ Vous êtes un épicier et vous allez ouvrir une boutique. Or, vous venez d’apprendre que la plus grande institution d’aveugle de France va s’installer en face de votre futur magasin. Que changez-vous de la conception de votre boutique pour les servir au mieux ? ”

    Et Valentin, notre tout nouveau stagiaire technique, a révélé que cette question était devenu mythique dans son école et que certains commençaient même à s’y préparer avant de venir à l’entretien. Tant pis pour l’effet de surprise, il est temps de l’archiver et de proposer une nouvelle situation inédite pour les prochaines fois.

    Le message à retenir est bien sûr de rester vous-même ! Sur ce type de question exploratoire, il n’y a pas qu’une seule réponse possible : nous l’utilisons comme un jeu et nous souhaitons tout simplement en apprendre plus sur vous avant de déterminer les missions qui vous conviendraient le mieux. Avec 2 ou 3 stagiaires par an (souvent au deux au printemps-été puis un entre l’été et l’automne), il y a de la place régulièrement. Et désormais on a hâte de vous faire découvrir notre nouvelle question exploratoire mais pour cela il faut commencer par postuler ! ;)

    Nous vous disons à très bientôt

  • page
  • 1