Payer Opentime en monnaie inter-entreprises sera bientôt possible. Mais comment ?
NewsletterÉcologieEmpreinte carbone

Payer Opentime en monnaie inter-entreprises sera bientôt possible. Mais comment ?

Publication initiale le 03/05/2022
3 min de lecture

Le logiciel Opentime est édité par l'entreprise No Parking, basée à Lille dans le quartier d'Euratechnologies, un incubateur de startup.

Au sein de cet incubateur se trouve également un projet dans lequel No Parking investit une partie de son temps, en tant qu'adhérent de la première heure : MLML, la future monnaie inter-entreprises de la métropole lilloise.

La monnaie inter-entreprises, vous connaissez ?

Ce mois-ci, je suis allée à la rencontre de Perrick Penet, le gérant de No Parking pour vous faire découvrir ce projet qui nous tient à coeur au sein de la team Opentime !

Est-ce que tu peux nous expliquer ce qu’est MLML ?

MLML c'est une initiative qui vise à réconcilier le développement économique des entreprises avec un développement local, responsable et durable sur le territoire de la métropole lilloise.

Cette initiative se concrétise à travers la création d'une monnaie inter-entreprises, une manière alternative de commercer entre entreprises, sans passer par une banque.


« C’est un outil de développement économique à l’échelle d’un territoire qui est compatible à la fois au niveau environnemental et au niveau juridico social ».

Perrick Penet, gérant de No Parking

Pourquoi est-ce un projet auquel il te tenait à coeur de faire adhérer No Parking ?

« Je me retrouve dans la charte d'adhésion et dans les valeurs ».

Quels sont les objectifs de MLML qui te parlent le plus ?

« Tout d'abord, l’angle de la monnaie pour faire du développement économique me semble très pertinent parce qu’on touche à la confiance dans le système ».

« Dans un second temps, il y a les questions d’inégalité qui sont croissantes et je n’ai pas envie de voir les monnaies de type blockchain fonctionner pour amplifier ça. Je pense qu’on a besoin de confiance entre les entreprises, de solidarité et la blockchain c’est tout le contraire. Là où les crypto-monnaies se développent dans un univers sans confiance, la monnaie inter-entreprises repose sur cette confiance et la renforce. ».

« Dans une monnaie de type barter, il y a une gouvernance partagée et un aspect démocratique qui a complètement disparu dans les cryptomonnaies où le fondateur a tous les droits, y compris celui de s'approprier une part significative de la valeur ».

Dans ce système, chaque acteur a la parole et ça forge la confiance et l’implication !

Qu’est-ce que la monnaie inter-entreprises peut apporter aux entreprises et au territoire de la métropole lilloise selon toi ?

« A très court terme, il y a un avantage pour la trésorerie. La monnaie inter-entreprises permet aux entreprises d’accéder à une ligne de trésorerie supplémentaire et ce n'est pas rien quand on est une petite entreprise ».

A moyen terme, Perrick souligne l'intérêt de participer à un réseau d’entreprises avec lesquelles on peut créer une véritable confiance notamment au travers des valeurs partagées. De nouvelles opportunités voient ainsi le jour, que ce soit des partenariats, de nouveaux clients ou de nouveaux fournisseurs.

« Et à long terme bien sur, les systèmes de type barter participent à la relocalisation des échanges par la demande des adhérents ».

La monnaie inter-entreprises a pour objectif de développer les échanges en circuit courts entre les entreprises.

Quelle est l’implication de No Parking dans le projet ?

« Nous participons au projet en donnant une partie de notre temps pour le construire. C’est un projet que l’on souhaite voir émerger et c’est là qu’il faut donner du temps, dans cette phase de démarrage ».

Une grande partie de ce temps est consacrée à faire découvrir le système de monnaie inter-entreprises aux organisations qui souhaiteraient y participer. Perrick souligne l'importance de cette évangélisation sur le sujet qui peut paraitre technique à premier abord mais qui touche pourtant beaucoup d'acteurs.

« Et bien sûr, No Parking participe aussi en adhérant et en faisant des échanges quand la monnaie sera lancée ! ».

Au lancement de la monnaie en juin, quels sont les services que tu souhaites échanger sur la plateforme de monnaie inter-entreprises ?

« Je propose bien évidemment notre expertise technique d’une part et d’autre part notre logiciel de gestion du temps et des activités Opentime ».

« Ce que j’aimerais pouvoir y acheter c'est tout ce qui est services aux entreprises et dont je me sers au quotidien comme du service de ménage ou d’expertise comptable. »

Est-ce que c’est la seule action en cours chez No Parking pour agir en faveur d’un développement plus local, durable et responsable ?

« Non, on a plusieurs actions en cours chez No Parking qui sont dans cette optique. Déjà en début d’année, nous avons mis en place notre premier bilan carbone ».

L'objectif de la réalisation de ce bilan carbone pour No Parking était d'une part de voir ce qui pouvait être mis en place comme actions pour améliorer l'empreinte de l'entreprise et d'autre part de donner la possibilité aux clients d'Opentime de connaitre l'empreinte carbone qui découle de leur utilisation du logiciel. C'est une action qui s'est enclenchée suite à la demande d'un client qui construisait sa comptabilité carbone pour avancer vers une plus forte sobriété numérique.

« Nous faisons aussi partie du Réseau Alliances, un réseau qui regroupe des acteurs qui souhaitent impulser une économie plus responsable. Et de manière globale, nous faisons attention à notre consommation, on est chez Enercoop pour l'énergie et nos bureaux sont dans un bâtiment Bepos (bâtiment à énergie positive) ».


A partir du lancement de la monnaie MLML d'ici quelques mois, il sera possible pour les entreprises de la métropole lilloise qui font partie des clients d'Opentime de payer en monnaie inter-entreprises.

Il ne reste donc plus qu'à rejoindre le réseau !